Face à la pollution problématique et au recyclage très limité du plastique, les pays européens devront définitivement éliminer de nombreux objets en plastique à usage unique. Quels sont les pays qui ont pris une longueur d’avance sur le bannissement du plastique et quels sont les objets concernés ? 

Quels sont les objets plastiques à usage unique qui vont disparaître ?

Le Parlement Européen l’a déclaré : en 2021, les objets plastiques à usage unique devront être définitivement bannis de l’ensemble des pays européens. 

Vaisselle jetable et cotons-tiges

Concrètement, de nombreux objets encore vendus aujourd’hui disparaîtront de la circulation au profit d’alternatives plus écologiques et recyclables. Préparez-vous donc à dire adieu à la vaisselle jetable (gobelets, assiettes, pailles, couverts en plastique) mais aussi aux cotons-tiges, bâtonnets de ballons en plastique et touillettes à café. 

Une législation plus stricte pour l’étiquetage des objets plastique

Les objets fabriqués à base de polystyrène expansé sont également visés. Enfin, un durcissement de la législation au niveau de l’étiquetage de certains produits plastique est également à prévoir, certains fabricants abusant largement de la mention “biodégradable”. 

Les pays précurseurs

En matière d’abandon du plastique à usage unique, certains pays précurseurs ont depuis déjà quelques années mis en place certaines actions. Au Bangladesh, les sacs plastiques sont interdits depuis déjà près de 20 ans ! Citons également le Costa Rica - pays pionnier dans l’écologie et le développement durable - qui s’est fixé comme objectif de ne plus distribuer aucun objet plastique à usage unique d’ici 2021. 

Enfin, Haïti a banni de nombreux objets en polystyrène depuis 2013, tout comme les Bahamas. 

Plus proche de chez nous, l’Ecosse a définitivement dit adieu aux pailles en plastique en janvier 2018. La ville de Cannes a également pris une longueur d’avance sur la législation européenne, en interdisant au 1er juin 2019 les objets plastiques dans la cinquantaine de kiosques présents tout au long du bord de mer pour limiter la pollution marine et les incivilités. 

L’eau gazeuse maison, l’alternative plaisir aux bouteilles en plastique

Les bouteilles en plastique ne sont malheureusement pas visées par l’interdiction qui entre en vigueur en 2021. Pourtant, il s’agit de l’un des objets le plus polluants, notamment dans le milieu marin. Pour lutter contre cette pollution et limiter nos déchets, il existe de nombreuses alternatives comme l’utilisation de carafe filtrante, de charbon ou encore de purificateur d’eau. 

En alliant plaisir de dégustation et facilité d’utilisation, l’eau gazeuse maison comporte de nombreux avantages. Aromatisée ou nature, plus ou moins pétillante selon vos envies, faire son eau gazeuse chez soi permet de faire des économies, de respecter l’environnement tout en se faisant plaisir. Pourquoi s’en priver ?